Des vidéos pour vous aider dans vos signalements !

Téléchargez le support de formation puis regardez les vidéos :

Outil signalement :

Signalement en mode "enregistrer un test" :

  • Le mode "enregistrer un test" n'est à utiliser que pendant la période de formation, c'est à dire avant la livraison des données à contrôler (Nièvre : avant le 30/03/2020 ; Yonne : avant le 14/4/2020) Dès que les données sont livrées pour le contrôle : "zones pilotes 25km2", "zones 20%" ou "totalité d'un département" c'est le mode "soumettre un signalement" qui doit être utilisé par les contrôleurs de BFC. LE mode "enregistrer un test" reste toujours visible dans l'outil de signalement afin de permettre la formation d'autres départements.

Je ne trouve pas "enregistrer un test" :

  • Lorsque vous faites Signalement -> Faire un nouveau signalement, dans la partie à gauche de la carte, une fois toutes les informations renseignées (thème coché et description complétée), au lieu de cliquer sur « soumettre un signalement », cliquez sur « enregistrer un test ». Cela va créer un signalement et le « taguer » comme test.

Signalement en mode "soumettre un signalement" :

  • Dès que les données sont livrées pour le contrôle des "zones pilotes 25km2", des "zones 20%" ou de la"totalité d'un département" c'est le mode "soumettre un signalement" qui doit être utilisé par les contrôleurs de BFC.  (Nièvre : à compter du 30/03/2020 ; Yonne : à compter du 14/4/2020). Le mode "enregistrer un test" n'est à utiliser que pendant la période de formation, c'est à dire avant la livraison des données à contrôler, donc avant les dates mentionnées dans ce paragraphe.

Pourquoi mes signalements ne sont pas visibles ? :

  • Dans la fenêtre "Signalements > Voir les signalements", seuls les signalements listés apparaissent dans la carte en bas de la page. Pour voir tous les signalements qui m'intéressent, il faut les filtrer (OCSOL BFC) et demander l'affichage non pas seulement de 10 signalements à la fois, mais 20, 50 ou 100 (à choisir en pied de liste), car seuls ceux visibles dans la liste apparaissent dans la carte de bas de page.
  • Dans la fenêtre du guichet : si j'ai effectué mes signalements en mode "enregistrer un test" ils n'apparaitront pas dans le guichet et ne seront pas traités par l'IGN. Les signalements doivent être enregistrés en mode "soumettre un signalement" pour être visibles dans le guichet et traités par l'IGN

Pourquoi la description que j'ai saisie n'apparait pas dans la zone « Décrire le signalement » ?

  • Lorsque vous cliquez sur "Erreur sur la couche OCS", une fenêtre apparait où vous pouvez renseigner la couverture, usage,... Cette partie est spécifique au groupe OCS GE BFC et est bien validée et prise en compte lorsque vous cliquer sur valider. Elle n'est pas connectée directement à la partie "Décrire le signalement". Il n'y a donc rien de rempli automatiquement dans cette partie

Comment voir les commentaires des signalements effectués par d'autres personnes ?

  • Dans la partie "Guichet", sélectionner en haut à gauche de la fenêtre de cartographie la couche de travail "signalement" et cliquer sur un signalement.

Mon signalement n'apparait pas exactement à l'endroit où je voudrais, pourquoi ?

  • Les signalements se positionnement au centroïde du vecteur que vous avez dessiné.

Je n'ai pas le calque test. Est ce normal ?

  • Lorsque vous êtes dans la partie "Faire un signalement", les autres signalements ne sont pas visibles (c'est normal). Pour voir les signalements, aller à la page 55 (et suivantes) du support de formation

Bâtiment : à partir de quelle surface un bâtiment est-il pris en compte ?

  • Tout bâtiment d'une surface de 50m2 à 200m2 est automatiquement transformé en bâtiment de 200m2. Les bâtiments isolés de moins de 50m2 ne sont pas pris en compte.

Bassin : à partir de quelle surface un bassin est-il pris en compte et comment le coder ?

  • Les bassins de moins de 500m2 ne sont pas pris en compte.
  • Les bassins dont le fond est en dur sont à coder en zones non bâties CS1.1.1.2
  • Les bassins d'irrigations sont à coder en zones non bâties CS1.1.1.2

Autre outil de signalement (pour géomaticiens) : plug-in QGIS

Télécharger et installer le Plug-in QGIS :

  • Les Plugins disponibles sont téléchargeables via Signalements > Autres moyens de contribuer
  • Dans la partie PLUGIN QGIS, cliquer sur En savoir plus.
  • Vous pouvez accéder directement à cette page en cliquant sur le lien suivant : http://logiciels.ign.fr/?-Espace-collaboratif-QGIS-
  • La documentation située en bas de page décrit comment installer, paramétrer et utiliser le plugin (importer, faire un signalement...).

Téléchargement des données d'occupation des sols pour pouvoir les importer dans un SIG :

  • Données > Explorer les données
  • Cliquer sur Table, situé à droite de la base de données OCS_GE_BFC
  • Les données pouvant être exportées sur le Jura sont les suivantes : "ocs_zones_produites_pilote39" : contient l'emprise des 3 zones pilote ; "usage_pilote39" ou "couverture_pilote39" : contient les données d'occupation du sol. Un seul fichier suffit, il faudra simplement dupliquer la couche dans QGIS. Les styles QGIS pour les couches couverture et usage sont disponibles sur simple demande à snicey@ternum-bfc.fr et christel.marquet@ign.fr
  • Pour extraire les données, cocher la case de droite Extraction, puis sélectionner le groupe : OCS GE Bourgogne Franche Comté, puis choisir un format : ESRI Shapefile et cliquer sur Extraire.
  • Vous serez renvoyés sur une page où on voit le statut de l'extraction demandée.
  • Pour accéder aux extraction que vous aurez déjà demandé : Données > Mes zones d'extraction, puis cliquer sur l’œil situé dans la colonne Extraction (il faut un peu de temps pour que les données soient disponibles)

Exporter les signalements depuis l'espace collaboratif :

  • Signalements > Voir les signalements
  • Filtrer les signalements > département : Jura et Groupe : OCS GE Bourgogne Franche Comté, cliquer sur Rechercher. Le bandeau "Voir sur la carte" situé en bas de page vous permet de visualiser la zone où sont situés les signalements issus du filtrage que vous avez effectué, ainsi que leur nombre.
  • Aller en bas de la page
  • Cliquer sur Exporter les signalements
  • Choisir le format Shapefile et la projection Lambert 93
  • Cliquer sur ok
  • Dans mesure où il s'agit d'un export, il n'y a pas de mise à jour automatique de la couche des signalements. Vous devez donc télécharger à nouveaux les signalements si vous souhaitez disposer des derniers signalements de vos collègues lors que vous souhaitez retravailler sur le sujet a une date ultérieure. Pour cela vous pouvez suivre à nouveau la démarche ci-dessus dès que vous souhaitez reprendre les vérifications des zones pilote. Vous pouvez également utiliser le bouton prévu pour l'import des signalements directement dans le Plug-in QGIS.

 

Codages usage :

Bâtiment agricole avec maison d'habitation :

  • Coder le bâtiment agricole en US 1.1.3 (Surface agricole utilisée)
  • Codes la maison d'habitation en US 5 (Usage résidentiel)

Cimetières :

  • ils sont à coder en usage US3 production tertiaire. Ils font partie des services publics et administratifs tels que les services religieux, services de santés ou d'éducation et sont donc à regrouper en US3

Digues :

  • Elles doivent être codées selon l'usage de la zone protégée

Équipements sportifs :

  • à coder en usage US3 production tertiaire. Ils sont regroupés avec équipements de loisirs et culturels.

Parking : c'est l'usage de l'environnement du parking qui donne son usage au parking.

  • Usage commercial, c'est à dire production tertiaire, pour le parking d'une zone commerciale : US 3
  • Usage résidentiel, dans le cas d’un parking privé d’une résidence, c’est-à-dire parking situé à l’intérieur de l’enceinte fermée d’une résidence et accessible uniquement aux résidents, l’usage est bien résidentiel : US 5
  • Usage transport aérien, pour le parking d'un aéroport : US 4.1.3
  • Usage transport routier US 4.1.1 pour tous les parkings ne pouvant être attribués à un usage particulier mentionnés dans les points ci-dessus

Stations service sous abri > 50m2 :

  • US 3 et CS 1.1.1.1

Zones maraichères :

  • Elles sont à coder en usage US 1.1.3 Surface agricole utilisée. La vigne est également identifiée dans cet usage mais elle est individualisée dans la couverture. La nomenclature OCS BFC, ne prévoit pas de code spécifique pour différencier les maraichages des autres terres arables. elles sont donc à coder en US 1.1.3 et CS 2.2.1.4

Voies vertes et coulées vertes :

  • A classer en US 3

Les loisirs (golf, centre équestre,...) sont-ils classés en "production tertiaire" ?

  • Oui, les espaces de loisirs sont codés en US 3 , production tertiaire.
  • Les haras, qui sont réservés à l'élevage des chevaux, sont eux codés en US1.1.3, usage agricole

Comment coder un espace vert avec des bancs en bord de route ?

  • Si supérieur à 2500 m2 : US 4.1.1 (routier) car il s'agit d'un type d'aire de repos
  • Si inférieur à 2500 m2 : cette surface est intégrée à la surface plus vaste à proximité

Les fichiers fonciers ont-ils été utilisés en partie pour aider aux codages des bâtiments ?

  • Oui, pour pré-coder les usages sur les bâtiments.

Zones arborées le long des autoroutes :

  • Les zones arborées < à 5000 m² situées à l’intérieur des grillages délimitant les autoroutes ont un usage routier (US4.1.1)

US 1.2 -  sylviculture : cela sous entend une activité agricole (exploitation du bois) ? Si oui, dans quoi pouvons nous classer les espaces boisés des promenades, parcs,... et bois non exploités ?

  • Pour la sylviculture, effectivement il s'agit de l'exploitation de bois. Contrairement aux autres usages mentionnés dans l’OCS GE, il ne s’agit pas d’un usage effectif à la date de la prise de vue aérienne  (la plupart des actions sylvicoles menées sur une parcelle de forêt sont trop ponctuelles et trop espacés dans le temps pour que cela ait du sens et sont de toutes façon indétectables par photo-interprétation) mais d’un usage potentiel
  • Les espaces boisés d’une superficie supérieure ou égale à 5 000 m² et de largeur supérieur à 20 mètres sont classés par défaut en Usage Sylvicole
  • Les espaces boisés d’une superficie inférieure à 5 000 m² ou/et d’un largeur inférieure à 20 mètres sont classés avec un usage qui dépend du contexte. Par exemple : classement en usage production Tertiaire (US3) dans le cas d'un parc en ville (parc de promenade, jardin botanique, ...) ; c'est le cas de zones boisées aménagées spécifiquement pour la promenade, généralement en zone urbaine. Classement en sans usage (US6.3) dans le cas des zones boisées hors zone urbaine (par exemple : ripisylve dont la largeur est inférieure à 20 mètres) ; etc...
  • Les zones arborées < à 5000 m² situées à l’intérieur des grillages délimitant les autoroutes ont un usage routier (US4.1.1)

US 1.1.4 : A quoi correspond ce code ?

  • l'US1.1.4 correspond à de la jachère. dans les prescriptions CNIG, la notion de jachère correspond à une caractéristique  (CR 3.1.4 - cf. p 214), qui ne se retrouve directement dans la nomenclature OCS BFC. Pour retrouver cette information, lorsque le pdf est ouvert, appuyer sur les touches "Ctrl" et F pour rechercher le terme 'jachère'

US 235 - Pourquoi cette classe n'existe-t-elle pas en BFC ? Et comment coder les secteurs bâtis à vocation mixte ?

  • La nomenclature socle IGN comporte une classe US 235 regroupant les productions secondaires, tertiaires et l'usage résidentiel. En Bourgogne-Franche-Comté, les acteurs locaux ont estimé que cette classe n'n'était pas assez précise et ont demandé la segmentation en 3 classes US2, US3 et US5. Dans les zones où les usages US2, US3 et US5 sont imbriquées, c'est l'usage le plus représenté qui devra être choisi pour le codage.

US 3 - Production tertiaire. Nos édifices religieux et équipements publics sont en production tertiaire, est ce la bonne classification?

  • La classe US 3 correspond globalement aux usages commerciaux et aux services. A ce titre, les équipements publics (postes, mairies, écoles, ...) ainsi que les édifices religieux sont effectivement à classer en US 3. Il en est de même pour les équipements sportifs.
  • les coulée vertes, et voies vertes sont à coder en US 3

US 3 et US 5 - En zone urbaine, comment affecter un usage aux bâtiments mixtes ?

  • On touche là un des points les plus délicats. Cette distinction d'usage est en limite de photo-interprétation (difficile de distinguer un commerce d'un batiment d'habitation en centre ville). L'IGN a pré-traité les données en utilisant le maximum d'informations présentes dans nos bases, pour précoder ces usages sur les données. Ensuite, les prestataires s'appuient sur des données exogènes, en partie fournies par les acteurs locaux.Votre connaissance  du terrain est un atout majeur pour qualifier ces usages, sur cette phase de signalements qui s'ouvre.
    En cas de bâtiments mixtes, c'est l'usage majoritaire qui prime (donc souvent US5 résidentiel).

Comment coder un bâtiment d'habitat avec des magasins en RDC ?

  • Généralement, il sera codé en US5 résidentiel (usage majoritaire).

 

US 6.1 - Zone en transition :

  • Elles concernent les zones en travaux (chantiers, aménagement d'un échangeur autoroutier par exemple).
  • Les bâtiments sont codés en US 6.1 lorsque leur toit n’est pas présent. Si la toiture est terminée, ils seront codés avec un autre usage, comme l’usage résidentiel par exemple.

US 6.2 - Zone abandonnée :

  • Elles correspondent aux friches industrielles, terres visiblement abandonnées. A ne pas confondre avec les jachères toutefois, dans la mesure où celles-ci correspondent à un arrêt de la mise en culture temporaire dans le cadre de la rotation des cultures.
  • Pour qu’un bâtiment soit considéré comme « abandonné », son toit doit être détruit/détérioré (intérieur du bâtiment visible sur les images)

US 6.3 : zone sans usage (quelle est la différence avec la zone abandonnée ?)

  • Elles correspondent aux zones naturelles pour lesquelles il n'existe aucune valorisation (exemple d'une zone de pelouse calcaire en montagne qui n'est ni pâturée, ni fauchée, ni à usage résidentiel).

FX-144 : A quoi correspond ce code ?

  • Ce code correspond à la couche "carroyage", çad un quadrillage de 1km x 1km. Lors de la phase de recette, cette couche servira à repérer pour savoir les zones que vous avez déjà contrôler.

 

 

 

Codages Couverture :

Espèces invasives :

  • Il n'est pas prévu de poste sur les espèces invasives dans la nomenclature de l'OCS BFC. Les surfaces concernées doivent être classées dans une des classes filles de Formations herbacées (Prairies, pelouses ou autres formations herbacées), si elles sont envahies par la renouée par exemple. Dans le cas des végétaux flottants (partie végétative flottante ou immergée), comme la jussie, la couverture est à coder en surface d'eau.
     

Milieux humides :

  • Il n'est pas prévu de poste spécifiques sur les milieux humides. On ne peut pas inclure un poste zone humide car il regrouperait des couvertures du sol différentes : forêts, zones herbacées, sols nus,...

Zones perméables :

  • CS 1.1.2.1 : Zones à matériaux minéraux.  Cela correspond aux matériaux non transformés (sable, graviers) partiellement ou totalement perméables : ballast de voies ferrées, carrières, chantier
  • CS 1.1.2.2 : Zones à autre matériaux composites. On regroupe ici les décharges, les stockages de travaux publics

Un stade de football est t-il à codé en pelouse ? et si elle est en synthétique ?

  • les terrains de sports en herbe sont codés en pelouse (CS2.2.1.2)
  • Les terrains synthétiques sont codés en zone non bâtie CS1.1.1.2 (car imperméable).

Comment coder une coupe rase en forêt ?

  • Les coupes rases ne sont pas codées en OCS GE car dans les prescriptions nationales, les coupes rases correspondent à la dimension "caractéristique" qui n'est pas repris en OCS GE (seules les dimensions 'usage" et "couverture" sont reprises).
  • Les coupes rases sont codées en formation arborée, information issue des données annexes (BD Forêt). PAr exemple, une coupe rase de feuillus sera codée en CS2.1.1.1 Peuplement de feuillus

Limites :

Bâtiments : les signalements peuvent être effectués en gardant à l'esprit que :

  • dans l'OCS GE le bâti est généralisé, il ne correspond pas toujours à la réalité perçue sur l'ortho du fait des spécifications de saisie (généralisation des bâtis de superficie comprise entre 50 m² et 200 m² à une enveloppe de 200 m²) ;
  • les bâtiments isolés situés à moins de 10 m les uns des autres sont fusionnés au sein d'une même zone bâtie ;
  • Les zones bâties sont accrochées à l'ossature si la distance entre ces deux éléments est de moins de 5 m.

 

Organisation :

Comment éviter de faire du travail en doublon si on ne peut pas voir en direct les autres signalements ?

  • Lors de la phase réelle, vous utiliserez la partie "guichet" pour initialiser la saisie d'un signalement (cf § 3.3 du support de formation), où tous les signalements (sauf ceux enregistrés en mode test) sont visibles. Ce qui permet d'éviter des redondances.

Y a-t-il une méthode pour faire le contrôle de façon efficace? Est-ce qu'il y a des thèmes à contrôler en priorité, avec le plus souvent des erreurs? Parce que ça nous paraît un travail titanesque !

  • On vous conseille de vous concentrer en priorité sur votre zone et domaine de compétence (emprise d'un SCOT, ComCom, PNR...). Cela vous permet de restreindre les thèmes (agricole, zones urbaines...) sur lesquels vous faites des signalements. Si vous avez une compétence sur un territoire étendu (département par ex), vous pouvez aussi vous concentrer sur les zones dans lesquelles aucun signalement n'a été fait. (pour rappel, les signalements déjà faits sont visibles dans le guichet).

Jusqu'où faut-il aller dans la précision de la nomenclature ?

  • La nomenclature est fournie dans le support, diapo 9 à 12. Les codes autorisés sont ceux notés en rouge. La nomenclature est également reprise dans l'espace collaboratif et est accessible via le bouton d'information des couches couvertures et usages (cf. diapo 68 et 69)